Compagnia del Madrigale © Giorgio Vergnano.jpg

AUTOUR DE GESUALDO : L’HÉRITAGE MUSICAL DU PRINCE ASSASSIN

​Samedi 10 septembre 2022 - 20h

Église Saint-Denis

La Compagnia del Madrigale

 

 

 

La Compagnia del Madrigale
Rossana Bertini, soprano
Francesca Cassinari, soprano
Elisabetta Vuocolo, contralto
Giuseppe Maletto, ténor
Raffaele Giordani, ténor
Matteo Bellotto, basse


PROGRAMME :

 

19h : introduction au concert avec Rossana Bertini

Carlo Gesualdo (1566-1613) : T’amo mia vita (V Libro, 1611)
Luzzasco Luzzaschi (1545-1607) : Cor mio benché lontana (IV Libro, 1596)
Sigismondo d’India (c. 1582-1629) : Deh, poi ch’era nei fati (IV Libro, 1616)
Pomponio Nenna (1556- 1613) : Mercè grido (V Libro a 5, 1605)
Giuseppe Palazzotto ( ?- ?) : Io mi sento morir (II Libro, 1620)
Giuseppe Maletto/Carlo Gesualdo : Pietà Signor, pietade (Quinto, Madrigali a sei voci…1626 – première exécution)
Giovanni de Macque (c. 1550-1614) : La mia doglia s’avanza (VI Libro, 1613)
Pomponio Nenna : Sospir, baci e parole (VII Libro a 5, 1609)
Carlo Gesualdo : Io tacerò (IV Libro, 1596)

Pause

Sigismondo d’India : Ecco morirò dunque (VII Libro, 1624)
Carlo Galante (1959)/Carlo Gesualdo : « Madrigale del Principe » Quale spada guerriera (1626 – première exécution)
Giovanni de Macque : Tu ti lagni al mio pianto (VI Libro, 1613)
Pomponio Nenna : Ecco, o dolce, o gradita (VI Libro a 5, 1607)
Giuseppe Palazzotto : Ancidetemi cruda (II Libro, 1620)
Pomponio Nenna : Io moro (V Libro a 5, 1605)
Sigismondo d’India : Deh, chi mi fa languire (III Libro, 1615)
Carlo Gesualdo : O dolorosa gioia (V Libro, 1611)



Prince italien du Sud, Carlo Gesualdo fut un personnage de l’histoire de la musique indubitablement haut en couleurs. Sa vie constitue un mélange entre crime d’honneur et amours adultères, religiosité et sorcelleries, aristocratie et transgression des codes. Si les épisodes sulfureux de sa biographie ont contribué à en faire un mythe, Gesualdo fut surtout l’un des plus grands madrigalistes de son époque, poussant à ses extrémités l’art polyphonique, encore étonnant aux oreilles de l’auditeur d’aujourd’hui. Pour son retour à Liège, les chanteurs de La Compagnia del Madrigale proposent de suivre son parcours ainsi que l’héritage musical qui a influencé d’autres compositeurs de son temps.


Un programme conçu dans le cadre des Nuits de Septembre